Les mrites de la mmorisation du Coran -

  > Forum Franais > Islam > Versets du Coran

   ( ) .


Les mrites de la mmorisation du Coran

 
 
  
2016-02-03, 20:20   : 1
 
 

 

 
  










Les mrites de la mmorisation du Coran

Les mrites de la mmorisation du Coran


Le Coran doit tre rcit comme il se doit : Ceux qui Nous avons donn le Livre, et qui le rcitent comme il se doit, ceux-l y croient. Et ceux qui ny croient pas sont les perdants. [Al-Baqarah, v.121]
Ibn Masd a dit : Par Celui qui dtient mon me dans Sa main, le rciter comme il se doit consiste dclarer licite ce que le Coran dclare licite, et illicite ce quil dclare illicite, le rciter comme il a t rvl, ne pas en changer le sens, et ne pas lui donner une interprtation inacceptable.
Et seuls ceux qui le rcitent comme il se doit en tirent de multiples bienfaits : Allah a rvl le plus beau des rcits : un Livre dont certains versets se ressemblent et se rptent. La peau de ceux qui craignent leur Seigneur frissonne [ lentendre] ; puis leur peau et leur coeur sapaisent au rappel dAllah. Voil le Livre, le guide dAllah par lequel Il guide qui Il veut. Mais celui quAllah gare na point de guide. [Az-Zumar, v.23]
Ceux qui recherchent le succs en ce monde et dans lau-del trouvent cette voie claire expose dans le Coran qui nest que droiture, misricorde et gurison : O gens ! Vous est venue de votre Seigneur une exhortation, une gurison de ce qui est dans les poitrines, un guide et une misricorde pour les croyants. [Ynus, v.57]
Ses mrites sont multiples, et Allah na cess de les rappeler tout au long de la rvlation. De mme, le Prophte (salallahu alayhi wasalam) a expos la communaut que cest dans lattachement au Coran, son apprentissage et sa mise en pratique que rsidait le succs en ce bas monde et dans lau-del.
Aishah rapporte que le Messager d'Allah (salallahu alayhi wasalam) a dit : Celui qui excelle dans la lecture du Coran et le mmorise, sera avec les nobles anges messagers qui ne font qu'obir leur Seigneur. Celui qui lit le Coran avec difficult et en hsitant dans sa lecture aura quand mme deux rcompenses. [Al-Bukhr (4937)]
Ibn Hajar dit en explication de ce hadith : Ibn At-Tn a dit : Le sens de [il] sera avec les nobles anges messagers. est quil mrite la mme rcompense [] Al-Khattb a dit : Celui qui mmorise lensemble du Coran est comme celui qui est avec les nobles messagers, et celui pour qui cela est difficile mrite deux rcompenses. [Fath Al-Br (8/694)]
Dans une autre version du hadith : Celui qui excelle dans la lecture du Coran sera avec les nobles anges messagers qui ne font qu'obir leur Seigneur. Celui qui lit le Coran avec difficult et en hsitant dans sa lecture aura quand mme deux rcompenses. [Muslim (798)]
Limam An-Nawaw dit propos de ce hadith : Celui qui excelle est celui qui est dou et a compltement [et parfaitement] mmoris le Coran, celui qui nhsite pas et nprouve aucune difficult le rciter, avec perfection et matrise. Al-Qd a dit : Il se peut que le sens du fait quil soit avec les anges, est que dans lau-del il sera proche deux puisque comme eux, il portait [en lui] le Livre dAllahQuant celui qui hsite dans sa lecture en raison de sa faible mmorisation, il obtient tout de mme deux rcompenses : une pour sa lecture et une autre pour son effort et la difficult quil prouve. [Sharh Muslim (6/84-85)]
Ibn Hajar a dit : Le sens de lexcellence [dans ce hadith] est la perfection dans la mmorisation et la rcitation, de sorte quil ny ait aucune hsitation. Ceci car Allah a facilit la mmorisation [ cette personne] de la mme manire quIl la facilite aux anges. Ainsi, il leur est semblable dans la mmorisation et le degr [auprs dAllah]. [Fath Al-Br (13/518-519)]
Ab Ms Al-Ashr rapporte que le Messager d'Allah (salallahu alayhi wasalam) a dit : L'image du croyant qui lit le Coran est celle de l'orange : son odeur est suave et sa saveur est suave. L'image du croyant qui ne lit pas le Coran est celle de la datte : elle n'a pas d'odeur et elle est douce. L'image de l'hypocrite qui lit le Coran est celle de la plante aromatique : son odeur est bonne et son got est amer. L'image de l'hypocrite qui ne lit pas le Coran est celle de la coloquinte : elle n'a pas d'odeur et son got est amer. [Al-Bukhr et Muslim]
Ibn Umar rapporte que le Prophte (salallahu alayhi wasalam) a dit : La jalousie n'est permise quen deux choses : Un homme qui Allah a donn d'apprendre le Coran et de passer des heures, nuit et jour, le lire et le mditer. Et un homme qui Allah a donn une fortune qu'il dpense [dans le bien] nuit et jour. [Al-Bukhr et Muslim]
Ab Ummah rapporte : J'ai entendu le Messager d'Allah (salallahu alayhi wasalam) dire : Lisez le Coran car il viendra au Jour de la Rsurrection comme intercesseur pour les siens. Lisez les deux sourates lumineuses Al-Baqarah et Al-Imrn, car elles viendront au Jour de la Rsurrection comme deux nuages ou comme une nue doiseaux intercder en faveur de celui qui les lisait et appliquait leurs principes. [Muslim]
Abd Allah Ibn Amr Ibn Al-As rapporte que le Prophte (salallahu alayhi wasalam) a dit : On dira [au Jour de la Rsurrection] au lecteur assidu du Coran : Lis et monte [les degrs du Paradis]. Rcite clairement comme tu le faisais en ce bas monde. Ta place au Paradis sera au dernier verset que tu liras. [Ab Dwd et At-Tirmidh]
Al-Khattb a dit : Il a t rapport dans les rcits [des pieux prdcesseurs] : le nombre de versets du Coran est gal au nombre de degrs du Paradis. Ainsi on dira celui qui le lisait : lve-toi en fonction de ce que tu lisais comme versets du Coran. Celui qui lisait lensemble du Coran atteindra le plus haut degr du Paradis, et celui qui nen lisait quune partie sarrtera au degr correspondant. La rcompense sera donc fonction de la lecture. [Maclim As-Sunan (1/289)]
Ab At-Tb Al-Adhm Abd a dit : On peut tirer de ce hadith que seul celui qui matrisait parfaitement la mmorisation de lensemble du Coran et sa lecture, atteindra la plus grande rcompense. [Awn Al-Macbd (4/237)]
Une autre version du hadith vient appuyer le fait que cest bien de la mmorisation quil sagit et non de la simple lecture, daprs Ab Sad Al-Khudhr qui rapporte que le Messager d'Allah (salallahu alayhi wasalam) a dit : On dira [au Jour de la Rsurrection] au lecteur assidu du Coran : Lis et monte [les degrs du Paradis]. Il slvera alors dun degr par verset, jusqu rciter le dernier verset quil connaissait. [Sahh Ab Dwd (1317)]
Al-Albn a dit : [Lexpression] lecteur assidu du Coran [Shib Al-Qurn] dsigne celui qui la mmoris par cur, en raison cette autre parole du Prophte (salallahu alayhi wasalam) : Que le meilleur lecteur dirige les gens dans la prire c'est--dire celui qui en a le plus mmoris. La diffrence dans les degrs au Paradis dpend de la mmorisation [du Coran] en cette vie, et non pas de la lecture que les gens pourront faire du Coran au Jour de la Rsurrection comme le pense certains. Cela montre clairement le mrite de la mmorisation du Coran, mais condition que cette mmorisation soit faite exclusivement pour la Face dAllah, et pas pour ce monde et [lobtention] de dinars ou de dirhams. Sinon, le Prophte (salallahu alayhi wasalam) a dit : Les plus hypocrites de ma Communaut sont les lecteurs [dont lintention nest pas sincre.] [Nudhm Al-Farid (1/115)]
Ibn Masd rapporte que le Messager d'Allah (salallahu alayhi wasalam) a dit : Celui qui lit une seule lettre du Coran obtient une bonne action et la bonne action a dix fois sa rcompense. Je ne dis pas que "Alif Lam Mim" est une lettre, mais Alif () est une lettre, Lam () est une lettre et Mim () est une lettre. [At-Tirmidh et Ibn Mjah]
Uthmn Ibn Affn rapporte que le Messager d'Allah (salallahu alayhi wasalam) a dit: Le meilleur d'entre vous est celui qui apprend le Coran et l'enseigne aux autres. [Al-Bukhr]
Ibn Kathr rapporte que le fait d'apprendre le Coran et de l'enseigner est un signe de pit et de perfection. En tudiant le Coran, le croyant parfait son me, mais en l'enseignant, il participe lever une autre me au niveau de la perfection. Ainsi, l'intrt individuel se voit li lintrt collectif.
Al-Albn dit en commentaire de ce hadith : Ce hadith nous commande dapprendre le Coran, nous informe que le meilleur des enseignants est celui qui enseigne le Coran, et que la meilleure chose que lon peut apprendre est le Coran. Si seulement les tudiants en sciences islamiques connaissaient ce hadith et ce quil contient comme immense bienfait ! Parmi les choses mauvaises qui se sont propages notre poque est que lon trouve de nombreux prdicateurs et dbutants parmi les tudiants en sciences islamiques, au premier rang de la prdication. Ils sont les premiers faire des fatwas et rpondre aux questions des gens, mais ils ne savent mme pas lire la Ftihah et la prononcer correctement, [] ils commettent des erreurs grossires... Il leur est obligatoire en premier lieu de lire correctement le Coran de mmoire, afin quil leur soit facile de mentionner les versets pour appuyer leurs argumentions dans leur prdication, exhortations et cours.
Et on les voit soccuper de lauthentification et laffaiblissement des Textes, faire des commentaires sur les savants et faire la balance entre les savants. Ils prononcent des paroles plus grandes queux, tu les vois dire : Je vois, je dis, et je dis sur cette question ceci, et lavis le plus fort pour moi est ceci .... Et ce qui est trange cest que tu ne les entends pas parler des questions sur lesquelles les savants ont t daccord. La plupart dentre eux * sauf ceux qui Allah a fait misricorde parlent des questions de divergences, sur lesquelles ils se prononcent et font la diffrence, mme si cela leur est difficile !
Je cherche refuge auprs dAllah contre lostentation et lenvie de chercher une rputation et dtre clbre ! Et je conseille, ma propre personne en premier lieu, puis ces gens, la meilleure chose par laquelle ltudiant en sciences islamiques puisse dbuter : la mmorisation du Coran, car Allah dit : Rappelle donc, par le Coran celui qui craint Ma menace. [Qf, v.45] [As-Sahhah (1173)]
Jbir rapporte que le Prophte (salallahu alayhi wasalam) a dit : Le Coran est un intercesseur agr, un dnonciateur vridique, celui qui lobserve, le Coran le conduira au Paradis, et celui qui le laisse derrire soi, le Coran le mnera en Enfer. [Ibn Hibbn]
Cest en raison de leur comprhension profonde de ces textes que les pieux prdcesseurs, avec leur tte les Compagnons, se sont attachs la lecture, la comprhension, lapprentissage et la mise en pratique du Coran.
Abd Allah Ibn Masd a dit : Les curs ne sont que des rcipients, remplissez-les du Coran et de rien dautre. [Al-Musannaf (7/136)]
Il dit galement : Regardez constamment dans le Coran. [As-Shuab (2028)]
As-Shab a dit : Lorsque tu lis le Coran, fais-le comprendre ton cur et entendre tes oreilles. [As-Shuab (1927)]
Muhammad ibn As-Sammk a dit : Combien de ceux qui se rappellent Allah Lont en fait oubli ? Combien de ceux qui font craindre Allah transgressent contre Lui ? Combien de ceux qui appellent Allah Le fuient ? Combien de ceux qui rcitent les versets dAllah en sont en fait dpouills ? [As-Shuab (1771)]
Mlik Ibn Dnr a dit : Celui qui ne sapproche pas des Paroles dAllah et ne dlaisse pas les discussions des cratures a certes peu de science, un cur aveugle et a gch sa vie. [Rawdah Al-cUqal (85)]
Abd Allah Ibn Masd a dit : Celui qui aime le Coran, Allah et Son Messager laiment. Celui qui veut savoir sil aime Allah et Son Messager, quil regarde : sil aime le Coran, alors il aime Allah et Son Messager. [Al-Kabr (8657)]


Source : Comment mmoriser le Coran ?









 

 

« | »



16:25

ء
...


2006-2020 www.djelfa.info - (. . )

Powered by vBulletin .Copyright © 2018 vBulletin Solutions, Inc