قرار توظيف حاملي شهادة ليسانس ل م د من دون عراقيل و مطالبة المنظمات الطلابية بمساواتها مع ليسانس النظام التقليدي - منتديات الجلفة لكل الجزائريين و العرب

العودة   منتديات الجلفة لكل الجزائريين و العرب > منتدى التوظيف و المسابقات > منتدى التوظيف الاداري


في حال وجود أي مواضيع أو ردود مُخالفة من قبل الأعضاء، يُرجى الإبلاغ عنها فورًا باستخدام أيقونة تقرير عن مشاركة سيئة ( تقرير عن مشاركة سيئة )، و الموجودة أسفل كل مشاركة .

آخر المواضيع

قرار توظيف حاملي شهادة ليسانس ل م د من دون عراقيل و مطالبة المنظمات الطلابية بمساواتها مع ليسانس النظام التقليدي

إضافة رد
 
أدوات الموضوع انواع عرض الموضوع
قديم 2013-12-13, 09:54   رقم المشاركة : 1
معلومات العضو
jomana jiham
عضو مبـدع
 
الصورة الرمزية jomana jiham
 

 

 
إحصائية العضو










B12 قرار توظيف حاملي شهادة ليسانس ل م د من دون عراقيل و مطالبة المنظمات الطلابية بمساواتها مع ليسانس النظام التقليدي

البارحة في الشروق تكلموا على نظام ل م د و النظام التقليدي

و حاولوا الرد على قرار الوزير حول المساواة مع نظام ل م د و طالبوا بمساواة ليسانس كلاسيك مع ليسانس ل م د,و كحل لخريجي ليسانس النظام الكلاسيكي زيادة نقاط اضافية في سلم التنقيط لانهم لن يوافقوا على معادلتهم مع ليسانس ل م د.









 

رد مع اقتباس
مساحة إعلانية

قديم 2013-12-15, 13:50   رقم المشاركة : 2
معلومات العضو
bounail
عضو مجتهـد
 
إحصائية العضو










افتراضي

الخبر ليس صحيح
أتعرف ما معنى معادلة الماستر بالليسانس كلاسيك
معنى ذلك أن شهادة الليسانس lmd ستصبح معادلة لل duea و لل ts
أما الماستر (5 سنوات) = ليسانس كلاسيكي (4 سنوات)

أهذا يعقل ؟؟؟؟؟؟؟؟؟؟؟؟؟؟؟؟؟؟؟؟؟؟؟؟

نحن لم نختر ان ندرس ل م د
هذا نظام أتت به الدولة وعليها أن تنجحه


الذي سمعته في الاذاعة اليوم
ان الوزير كان يقصد
ليسانس ل م د + 1 ماستر = ليسانس كلاسيك
ولا يوجد فرق في الشهادة بل في عدد السنوات فقط
لان هناك بعض المؤسسات توضف على اساس السنوات
مثلا بكالوريا + 4 سنوات










رد مع اقتباس
قديم 2013-12-15, 14:43   رقم المشاركة : 3
معلومات العضو
kafo88
عضو مشارك
 
إحصائية العضو










افتراضي

لا اعتقد ذلك اخي الكريم والا فما مصير الذي لم يقبل في الماستر
الماستر يناقش مذكرتين اما الليسانس كلاسيك فمذكرة واحدة ونفس الامر بالنسبة لمهندس الدولة
ماذا عن الاشخاص الذين لم ينجحوا في الماستر علما ان الماستر 3 سنوات فقط
الماستر1 هي مستوى وليست شهادة.
لذلك فاغلب الظن هو ليسانس ل.م.د = ليسانس كلاسيك لان عدد السديات والمقاييس المدرسة فيها يفوق الكلاسيك وهو ما يخلق التوازن وربما الافضلية مجرد راي وشكرا.







رد مع اقتباس
قديم 2013-12-15, 16:29   رقم المشاركة : 4
معلومات العضو
nabil 44
عضو جديد
 
إحصائية العضو










افتراضي

ناس راهس تخدم ب ل.م.د ليسانس عادي هدي سياسة باش تبقاو لاهيين غير هذا الموضوع . و زيد ماستر مرفوضةكشهادة اعلى من المستوى المطلوب او تكوين مكمل . انا ليسانس تسويق 2009 و ماستر 2011 ........ منيش خدام الى عندك معرفة خويااااااااا تخدم غدوة الصباح .







رد مع اقتباس
قديم 2013-12-15, 17:28   رقم المشاركة : 5
معلومات العضو
فارس وجواد
عضو مميّز
 
إحصائية العضو










افتراضي

و كأن المناصب راهي بالآلاف و بقى المشكل غا في 3 = 4 .







رد مع اقتباس
قديم 2013-12-15, 22:05   رقم المشاركة : 6
معلومات العضو
jomana jiham
عضو مبـدع
 
الصورة الرمزية jomana jiham
 

 

 
إحصائية العضو










افتراضي

اقتباس:
المشاركة الأصلية كتبت بواسطة kafo88 مشاهدة المشاركة
لا اعتقد ذلك اخي الكريم والا فما مصير الذي لم يقبل في الماستر
الماستر يناقش مذكرتين اما الليسانس كلاسيك فمذكرة واحدة ونفس الامر بالنسبة لمهندس الدولة
ماذا عن الاشخاص الذين لم ينجحوا في الماستر علما ان الماستر 3 سنوات فقط
الماستر1 هي مستوى وليست شهادة.
لذلك فاغلب الظن هو ليسانس ل.م.د = ليسانس كلاسيك لان عدد السديات والمقاييس المدرسة فيها يفوق الكلاسيك وهو ما يخلق التوازن وربما الافضلية مجرد راي وشكرا.


صحيح ممكن معادلة ليسانس كلاسيك مع ليسانس ل م د على العموم هذا الأسبوع تبان.






رد مع اقتباس
قديم 2013-12-30, 00:45   رقم المشاركة : 7
معلومات العضو
fouadkrider
عضو نشيط
 
إحصائية العضو










افتراضي

[QUOTE=kafo88;1055173091]لا اعتقد ذلك اخي الكريم والا فما مصير الذي لم يقبل في الماستر
الماستر يناقش مذكرتين اما الليسانس كلاسيك فمذكرة واحدة ونفس الامر بالنسبة لمهندس الدولة
ماذا عن الاشخاص الذين لم ينجحوا في الماستر علما ان الماستر 3 سنوات فقط
الماستر1 هي مستوى وليست شهادة.
لذلك فاغلب الظن هو ليسانس ل.م.د = ليسانس كلاسيك لان عدد السديات والمقاييس المدرسة فيها يفوق الكلاسيك وهو ما يخلق التوازن وربما الافضلية مجرد راي وشكرا.[/Q
c'est faux, licence lmd =bac+3 6 semestres, et licence classique bac+4 8 semestres; il ne faut pas mélanger, licence lmd ont beaucoup de temps libre pour la recherche personnelle hhhhh mon oeil si l'étudiant algérien fait ça,lisez cet article







رد مع اقتباس
قديم 2013-12-30, 00:47   رقم المشاركة : 8
معلومات العضو
fouadkrider
عضو نشيط
 
إحصائية العضو










افتراضي

Nous allons passer en revue quelques dogmes du système LMD:

Dogme N°1; "l'étudiant est un acteur libre de sa formation c'est-à-dire que c'est lui qui va choisir son cursus (comme un menu) pour être ensuite choisi par l'entreprise ou la société" (pour l'Algérie, il faudra ajouter si l'entreprise existe… car on connaît la faiblesse des investissements hors hydrocarbures pour le moment).

Par ailleurs est t'il raisonnable de demander à un jeune de 17/18ans d'avoir un projet professionnel qui l'engage pour presque toute sa vie dès son entrée à l'université? Alors que rien ne l'avait préparé à avoir une autonomie ou un potentiel de décision durant son parcours antérieur. Comment les étudiants vont pouvoir construire leurs cursus quand on connaît les grandes difficultés qu'ils rencontrent aujourd'hui dans un cursus universitaire pourtant balisé dès le départ? Bien sûr, les seuls étudiants qui sauront composer leur menu de façon rationnelle, ce sont ceux disposant déjà de capital culturel et de capital social et qui se recrutent « naturellement » dans les milieux les plus favorisés. Ce qui veut dire que les inégalités dans l’accès à l’enseignement supérieur en seront un peu plus renforcées.

Dogme N°2: "L'offre de formation est organisée à l'intérieur de grands domaines recouvrant plusieurs disciplines et cohérents du point de vue des débouchés professionnels auxquels ils conduisent (y inclus évidemment les débouchés vers l'enseignement et la recherche)". On peut dire que l'offre de formation remet en cause le cadre national d'organisation des études. Le pire ceux sont les enseignants eux même qui vont le détruire! En effet chaque groupe d'enseignants d'une discipline, ou d'une filière va se "précipiter" par faire une "offre de formation" pour "sauver" la peau de sa discipline! Chaque université fonctionne en solo et propose des filières locales, des parcours types, au contenu flou et les Comités Pédagogiques Nationaux connaîtront le sort des dinosaures! La mise en concurrence généralisée entre les universités et les disciplines va mettre l'enseignant en face d'une instabilité professionnelle chronique et il lui faudra coûte que coûte s'insérer dans un projet sinon il rate le train du LMD! Les alliances entre groupes d'enseignants de filières différentes se feront juste pour "sauver" sa discipline et même si son nom n'apparaît ni dans les "domaines" ni dans les "mentions". Gageons que toutes les disciplines sans débouchés professionnels vont passer à la "trappe" définitivement, et qu'on retrouvera pas leur nom ni dans les "domaines" ni dans les "mentions" des offres de formation, je pense en particulier à la philosophie, l'histoire, l'archéologie, la géographie, la physiologie animale etc… il est évident aussi que l'offre de formation entre une université d'une grande ville sera plus consistante que celle d'un centre universitaire. Les grandes universités auront plus de problèmes pour intégrer leurs offres de formation que les petites universités qui vont avoir un choix pas très diversifié. Pour les enseignants qui proposent des masters, des contraintes supplémentaires aussi vagues que la "pluridisciplinarité" vont leur faire passer des nuits blanches! Ce sera bien sûr à la commission nationale d'habilitation (qui fonctionne dans la plus totale opacité et où siègent les experts anonymes et infaillibles!) de donner son avis et en dernier c'est la direction de la formation supérieure graduée qui valider l'offre de formation. Certains projets intéressants risqueront de ne pas être validés à cause des critères flous et changeants définis par les experts anonymes.

Dogme N°3: "L`amorce du processus des réformes se fera par l`ouverture, à la demande des établissements, de nouveaux parcours de formation de type BAC+3 (licence) dès la rentrée universitaire 2004-2005. Dans la phase actuelle, le diplôme national sanctionnant cette formation qui ne se substitue, à aucun autre délivré par le Ministère de l`enseignement supérieur et de la recherche scientifique, sera hautement valorisé non seulement par les contenus scientifiques et pédagogiques de ses programmes et leur pertinence quant aux objectifs qui lui sont assignés mais aussi par l`ouverture à une transversalité disciplinaire" nous dit la note d`orientation du MESRS relative à la mise en oeuvre de la réforme des enseignements supérieurs.

On est droit de se demander comment l'université algérienne, dans le cadre de la réforme LMD, va échapper à la déréglementation du cadre national des diplômes? Puisque‏ ‏‏ les diplômes seront différents d'une université à l'autre, voire d'un étudiant à l'autre et même s'ils sont dans le même champ de formation? Que veut dire "diplôme national" pour deux offres de formations locales (BAC + 3) du centre universitaire d'Oum El Bouaghi et de l'université de Baji Mokhtar d'Annaba? Ce qui sûr, nous assistons à la fin de l'égalité des étudiants quelque soit leur université, le marché du travail ne va jamais percevoir les diplômes des différentes universités de la même façon. Certes l'étudiant d'un petit centre universitaire pourra toujours remplir son "cartable" avec des crédits (ou unités d'enseignement) ou "dinars" universitaires à Annaba, Alger, Oran… mais combien d'étudiants des petits centres universitaires et des petites universités auront les moyens d'aller "butiner" des crédits dans les grandes universités?

Comment comprendre que le diplôme sera valorisé par "les contenus scientifiques et pédagogiques de ses programmes…"? Alors que le système d'obtention des diplômes dans le système LMD nécessite de capitaliser un certain nombre de crédits? Ce qui veut dire que le seul critère est un critère comptable, sans aucun critère en terme de savoir (contenu des enseignements) ni en terme d'horaires (nombre d'heures d'enseignement). Beaucoup de problèmes pédagogiques vont surgir, on peut déjà prévoir que la course effrénée aux unités d'enseignements rendra les amphis très hétérogènes et compliquera le travail des enseignants.

Dogme N°4: " La conception et l`ouverture de nouvelles filières, nécessairement intégrées dans le plan de développement de l`établissement, engagent ce dernier, tant au plan de la disponibilité des moyens humains et matériels qu`au plan des attentes de l`environnement socio-économique (local, régional et/ou national)".‏ ‏‏ nous dit encore la note d`orientation du MESRS relative à la mise en oeuvre de la réforme des enseignements supérieurs. Est ce qu'il faut comprendre de cela que les universités seront de plus en plus autonomes vis à vis de l'Etat et qu'elles seront de moins en moins financées par l'Etat et de plus en plus par les entreprises locales, régionales ou nationales? Ce qui est sûr c'est que la logique libérale de rentabilité de l'université, de la réductions des coûts et des dépenses publiques dans le secteur de l'enseignement supérieur n'est pas loin…Cela veut dire aussi que les universités situées dans les grandes villes ou existe une activité économique importante seront riches et auront le label de "pôle d'excellence", tandis que les universités situées dans des zones déshéritées se *******eront de miettes en matière de finances et auront le label "lycées universitaires", et leurs étudiants ne dépasseront jamais le L du LMD... La réduction des coûts veut aussi dire que beaucoup de DES (Bac + 4) seront réduits en licence (Bac + 3) afin de réduire le nombre d'heures à payer. Par ailleurs la mise en commun des enseignements, toutes filières confondues, va diminuer fortement le nombre d'amphis, même si cela traduit une incohérence pédagogique!

Dogme N°5: " Une des grandes ambitions du système LMD est de favoriser la mobilité des étudiants au niveau national et international et de leur assurer une reconnaissance (nationale) et internationale des diplômes (grâce à l'harmonisation des diplômes) quel que soit les universités qu’ils ont fréquentées".

"la mobilité" et "l'ouverture" " sont parmi les thèmes les plus usités par la novlangue néolibérale, certes le métier d'enseignant-chercheur a une dimension internationale et la mobilité des chercheurs est fondamentale dans la circulation de l'information et le développement de la recherche scientifique. Mais les réalités socioéconomiques vont rattraper la "générosité" de la réforme LMD car seuls les étudiants dotés d'un grand capital économique, social et culturel (qui se recrutent "naturellement" dans les milieux aisés) et qui feront leurs études dans les "pôles d'excellence" pourront se déplacer au niveau national et international. La grande majorité des étudiants préparera des diplômes plus professionnels et plus locaux dans les "lycées universitaires". La licence sera le terminus universitaire (et social) de la grande majorité des étudiants… et ceci permettra la réduction des dépenses publiques dans le secteur de l'enseignement supérieur. Il est évident aussi que la majorité des étudiants n'a pas les moyens pour se payer "la mobilité" au niveau nationale et internationale.

En réalité, la réforme LMD va créer une université à deux vitesses: une université d'excellence (avec un grand capital économique et symbolique) où on trouvera des enseignants-chercheurs tournés vers la recherche internationale encadrant des étudiants généralistes dotés d'un capital économique, social et culturel élevé et qui se recrutent "naturellement" dans les milieux aisés et une université de "seconde zone" ou "lycées universitaires" avec des enseignants coupés du monde de la recherche internationale et obligés de courir en permanence derrière des financements de partenaires locaux pour pouvoir donner une formation "locale" (qui s'arrêtera à la licence) à des étudiants sans capital économique et social et dont le diplôme ne sera valable que dans leur région!

Dogme N°6: "… favoriser une meilleure intégration des établissements d`enseignement supérieur dans leurs environnements socio-économiques et institutionnaliser la formation continue en vue de l`adaptation des diplômés de l`enseignement supérieur aux évolutions permanentes des métiers et développer les mécanismes de soutien à l`auto-formation". Nous dit encore la note d'orientation ‏‏du MESRS relative à la mise en oeuvre de la réforme des enseignements supérieurs.

Cela veut dire que les frontières entre la formation et le travail seront dissolues. Se former c'est travailler et réciproquement, comme l'a prévu Gilles Deleuze: " On peut prévoir que l'éducation sera de moins en moins un milieu clos, se distinguant du milieu professionnel comme autre milieu clos, mais que les deux disparaîtront au profit d'une terrible formation permanente, d'un contrôle continu s'exerçant sur l'ouvrier-lycéen, ou le cadre universitaire". (19)

L'un des objectifs stratégiques de la réforme LMD dans le monde entier c'est la création de "l'université-entreprise" (qui sera dirigé par un président-patron ou un recteur-patron..) ou les entreprises viendront recruter une main d'œuvre gratuite, c'est à dire les étudiants qui préparent des licences professionnelles et qui sont obligés d'aller travailler pour ces entreprises (sous forme de stages, contrats etc..) pour acquérir les points nécessaires (crédits) à l'obtention de leurs licences.

Les entreprises codéfiniront avec l'université les programmes d'enseignement en fonction de leurs besoins, financeront ou pas (cela dépend de la rentabilité) des bourses, les cycles de formation, les labos…

Ce modèle existe déjà aux Etats-Unis ( ou les entreprises privées financent en grande partie les universités privées qui sont majoritaires dans le système universitaire américain) (19) et en Europe depuis des années, on peut citer des entreprises comme Mac Donald, Décathlon etc… qui ont mis en place en France des "contrats étudiants" à horaires variables sur l'année qui requièrent une totale disponibilité de l'étudiant et qui est compatible avec l'organisation semestriel sous forme d'unités d'enseignement. En Algérie, les entreprises Coca Cola et Pepsi cola ont commencé à le faire dans certaines grandes écoles de commerce de la capitale…

Les entreprises grâce à La réforme LMD, vont mettre au travail (et gratuitement) la jeunesse estudiantine qui peuple les campus du monde entier, pendant tout leur cursus universitaire. Avant même la sortie de l'étudiant de l'université, l'entreprise le plonge déjà dans le "cauchemar" de la "compétition mondiale" et le met dès sa première année d'université en face de la pointeuse! Il est révolu le temps ou l'étudiant rejoignait le monde du travail qu'à la fin de ses études.

Les formations doivent donc répondre aux attentes des entreprises et tout changement de perspectives de ces dernières entraînera une rectification des savoirs dispensés dans ces formations et cela "tout au long de la vie" c'est ce qu'on appelle la formation continue. La réforme LMD permettra donc aux entreprises de disposer "tout au long de la vie" de travailleurs précaires intellectuels.

L'arrivée massive de l"université-entreprise" en Algérie est encore loin car à voir l'état de l'économie de notre pays (hors du secteur des hydrocarbures bien sûr), l'absence d'investissement des sociétés étrangères, et la crise qui secoue l'université, il faudra attendre un certain temps avant que les entreprises privées ou les collectivités locales et régionales ne viennent engager un partenariat avec l'université. En attendant ce jour, l'université algérienne avec la réforme LMD, formera des chômeurs d'un genre nouveau, c'est-à-dire titulaires de diplômes "locaux" !







رد مع اقتباس
إضافة رد

الكلمات الدلالية (Tags)
توظيف, حاملي, شهادة, قرار

أدوات الموضوع
انواع عرض الموضوع

تعليمات المشاركة
لا تستطيع إضافة مواضيع جديدة
لا تستطيع الرد على المواضيع
لا تستطيع إرفاق ملفات
لا تستطيع تعديل مشاركاتك

BB code is متاحة
كود [IMG] متاحة
كود HTML معطلة

الانتقال السريع

الساعة الآن 01:12

المشاركات المنشورة تعبر عن وجهة نظر صاحبها فقط، ولا تُعبّر بأي شكل من الأشكال عن وجهة نظر إدارة المنتدى
المنتدى غير مسؤول عن أي إتفاق تجاري بين الأعضاء... فعلى الجميع تحمّل المسؤولية


2006-2019 © www.djelfa.info جميع الحقوق محفوظة - الجلفة إنفو (خ. ب. س)

Powered by vBulletin .Copyright © 2018 vBulletin Solutions, Inc