- -
:
2011-02-07, 10:42   : 17
~
 

:







:

les chercheurs scientifiques publient leurs travaux dans diverses catgories de publications:

* les revues de publications scientifiques comit de lecture (on peut citer nature, science, mais des milliers d'autres revues spcialises, plus ou moins prestigieuses, existent), et les comptes-rendus de confrences comit de lecture : La publication y est soumise lavis conforme dun comit de scientifiques ;
* des ouvrages collectifs rassemblant des articles de revue ou de recherche autour d'un thme donn, coordonns par un ou plusieurs chercheurs appels diteurs ;
* des monographies sur un thme de recherche ;
* des revues sans comit de lecture, par exemple les revues d'actualit des socits savantes ;
* des comptes-rendus de confrences sans comit de lecture ;
* des monographies de recherche ou d'enseignement.

Le terme de publication scientifique ne recouvre normalement que les trois premiers cas, cest--dire des publications techniques values par un comit scientifique, diriges vers un public de spcialistes uniquement (chercheurs du domaine et de domaines proches, et plus rarement ingnieurs confronts un problme d'ordre fondamental). Les scientifiques peuvent en revanche tre sollicits par des mdias visant le grand public des fins de vulgarisation scientifique, par exemple dans des magazines de vulgarisation scientifique (pour la science, science et vie, etc.), mais aussi dans le cadre d'missions audiovisuelles.

La communication en vue des publications scientifique peut se faire par les biais d'appels papier, pour la rdaction d'ouvrage, de journaux ou bien de confrences.

:

un chercheur n'a pas ncessairement de statut qui reconnaisse la spcificit de son mtier. Est chercheur celui dont la fonction professionnelle consiste contribuer de manire originale la production de connaissances scientifiques. Il peut ne pas avoir le titre de chercheur, mais tre considr comme tel par la communaut scientifique[. Il peut aussi bien tre membre bnvole d'une association ou d'une ong, ingnieur dans une entreprise de haute technologie que membre d'un laboratoire de recherche. Une part essentielle de la recherche scientifique moderne, et pratiquement la totalit de la recherche fondamentale, est cependant faite soit au sein de laboratoires de recherche, soit en collaboration troite avec ceux-ci.

La recherche n'est pas ncessairement la seule activit du chercheur. D'autres missions peuvent lui tre confies. Des missions d'expertise dans le cadre d'une entreprise. Des missions d'enseignement dans le cadre d'une universit. Le couplage enseignement recherche est de loin le plus courant, les universits occupant gnralement une place centrale dans les systmes nationaux de recherche

:



approche dialectique

le terme dialectique signifie littralement lire travers . Ici, il sagit de reprer les contradictions des notions. Souvent, nous sommes amens ne voir quun aspect dun objet parce que notre capacit observer le rel se fait dune certaine faon. Or, dans cette approche, il sagit de saisir le tissu de significations dune notion en cherchant ses contradictions. Cest, selon nous la meilleure approche en mthodologie de la recherche.

Par exemple, pour dfinir lidentit, on est souvent amens poser la dfinition suivante : lidentit correspond ce qui est identique lautre en se rfrant lautre, en limitant . Lapproche dialectique va nous ouvrir un autre champ en proposant : lidentit correspond ce qui nous diffrentie de lautre, je forge ma propre identit par diffrentiation . On voit bien ici que lon a une autre attitude vis vis de lobjet que lon tente de dfinir.

En fait, lapproche dialectique reprsente une tentative dexplication des faits sociaux et peut tre holiste, cest--dire quelle est lie la notion de totalit.

approche empirique

le terme empirique correspond ce qui rsulte de lexprience commune par opposition lexprimentation et le thorique. Il sagit ici daborder la notion tudie par les actes humains, les pratiques associes, les outils, les signesetc. En fait, tout ce qui correspond lexprience humaine.

Pour revenir notre exemple sur lidentit, il sagira de lister toutes les pratiques et expriences humaines lies cette notion.

approche fonctionnaliste

cest la difficult quont prouv certains sociologues de trouver les causes des phnomnes tudier qui les a conduit vers une interprtation de leur fonction. Il ne sagit pas ici de chercher laspect fonctionnel, adapt son but ou utile dun phnomne comme savent bien le faire les publicitaires pour venter laspect fonctionnel dun produit.

Selon b malinowski [1] :
- la fonction est conue par rapport au systme social entier,
- tous les lments sociaux et culturels remplissent des fonctions sociologiques,
- ces lments sont indispensables.

Seulement, pour tenter dexpliquer un phnomne, il ne sagit pas simplement de chercher la ou les fonctions quil remplit, il est aussi ncessaire de rechercher la cause efficiente qui le produit.

approche structuraliste

il sagit ici de dcouvrir en quelque sorte la structure de lobjet tudi. Par structure, on parle dun ensemble de caractres interdpendants comme la structure de lorganisme par exemple. Cest surtout en ethnologie et avec c lvy strauss que cette approche est utilise. Elle implique des proprits finies dont les combinaisons et transformations permettent de passer dun systme lautre et de comprendre leurs rapports. [2]

aussi, dans une approche structuraliste, la structure du systme (comme un ensemble dlments interdpendants) est ce que le chercheur cherche lucider. Lanalyse structurale consiste lucider un ensemble de faits comme un systme, mais les mots importants sont lment , relation , structure et non fonction et fonctionnement , qui correspondent une approche fonctionnaliste. [3]

approche systmique

linterdpendance des parties par rapport au tout est le fondement de la notion de systme [4]. Par exemple, dans lapproche structurale du corps humain, il sagissait dtudier chaque lment de celui-ci (le cur, le foie, etc) et les relations qui existent entre eux. Dans lapproche systmique, il sagit dtudier les relations entre les lments du corps humain et le corps lui mme selon le principe dhomostasie.

approche historique

ici, il sagit daller chercher dans lhistoire, ce qui intresse lobjet tudier et qui peut donner des lments dexplication des problmatiques daujourdhui. Il serait vain dtablir une succession de dates qui napporte rien la comprhension du phnomne.voir aussi larticle sur lapproche historique dans le travail de recherche dans la rubrique bibliographie

approche comparative

lapproche comparative consiste tout simplement comparer les phnomnes tudier. Cest une approche que lon retrouve trs utilise dans les sciences sociales comme instrument de mesure . M grawitz estime que cette mthode vaut sur le plan scientifique ce que valent les types quelle compare ; la comparaison aura de lintrt que si elle correspond ce que la ralit a de plus significatif. Et cette mthode ne peut pas constituer elle seule le tout de la recherche puisquelle dpend de la rigueur des faits et de celui qui les utilise.
Pour revenir notre exemple sur lidentit, il est par exemple possible de comparer les caractres identitaires de deux individus de socits diffrentes, ceci afin de dgager des caractristiques gnrales de lidentit.