- - La salafiya est vrit, le chiisme est fausset
2016-09-18, 08:25   : 1
 
 

 

 
  










B11 La salafiya est vrit, le chiisme est fausset

La salafiya est vrit, le chiisme est fausset

Cheikh Toufik Amrouni qu'allah le prserve





Certaines personnes profrent cette phrase aberrante, promue et diffuse dessein dans le paysage mdiatique, et qui consiste dire : Nous voulons protger lAlgrie du chiisme et du salafisme. . Ce genre de conspiration ourdie contre lislam sera malgr tout vent par toute personne lucide et subtile, qui dclera lerreur contenue dans lemploi de la conjonction et dans la phrase, car elle entretient lillusion de la similitude entre ces deux courants qui sont parfaitement opposs.

La diffrence entre la salafiya et le chiisme est semblable celle qui spare le blanc du noir et le vrai du faux. La salafiya est un appel la sounna, le chiisme un appel lhrsie ; la salafiya prche lislam authentique, le chiisme pousse les gens pratiquer un islam dvoy et tranger notre socit ; la salafiya suit la voie et la mthode des savants, le chiisme emprunte les chemins tortueux des ignorants et des hrtiques. Ibn Taymiya nonce une vrit suprme ce propos dans Minhadj Es-Sounna (4/135) en disant : Nul parmi les disciples des quatre imams[1]nest souponn de chiisme, car la mthode des savants religieux en est vraiment loigne. En guise de commentaire, le savant de Harrane crit dans un autre passage du mme livre (6/303) : car le chiisme tire son origine de gens hrtiques et menteurs dont lobjectif est de nuire lislam.

Le chiisme rafidhite est un danger imminent qui menace lexistence mme de notre nation, la salafiya, par contre, tablit un lien fort avec la Rvlation. Ses adeptes comptent parmi les gens qui sappliquent le plus suivre la voie des savants qui sefforcent de diffuser la science religieuse, la Sounna et la bonne direction au sein de la communaut musulmane. Ils ne cherchent ni menacer la scurit de la nation, ni douter de sa rfrence religieuse authentique, ni veiller des courants idologiques sectaires.

La meilleure preuve de la bonne foi des salafis rside dans leur non-appartenance une organisation secrte. Comment peuvent-ils alors semer la corruption sur terre ou jeter le trouble dans leur nation !

Nous disons ces gens qui entretiennent encore le doute : pourquoi ne respectez-vous pas lthique religieuse pour dbattre avec les salafis dune manire convenable en les soumettant aux jugements du Livre et de la Sounna en suivant la voie des Pieux Prdcesseurs de cette communaut ?Donnez ensuite libre cours au combat des preuves et des arguments.

Ne ddaignez pas la vrit quils dtiennent. Renoncez vos artifices et vos manuvres malhonntes. Cessez de parler sans connaissance. Si vous voulez rellement protger notre rfrent religieux, faites-le avec force preuves et connaissances, en usant de discernement dans la recherche de la vrit et dans le dbat serein, conforme aux bonnes murs pratiques par les savants rudits. Ne vous lancez pas dans linvective, la diffamation, le rabaissement et llimination pure et simple de ladversaire.

Il est vrai que lAlgrie doit tre protge du chiisme et de toutes les sectes dissidentes, mais il est faux de croire que la salafiya doit en tre supprime. Cette cole mrite plutt dtre protge et entretenue, car lie au terreau religieux de notre pays. Rappelons dailleurs que la renaissance religieuse et scientifique de lAlgrie a t enclenche par limam Ibn Badis quAllah lui fasse misricorde qui tait un savant salafi, fortement attach au Livre et la Sounna, interprts conformment la voie des Pieux Prdcesseurs. Cet illustre thologien rejetait les hrsies et les innovations religieuses. Son appel lislam se conformait la voie et la mthode des savants.

Cela dmontre, si besoin est, que la salafiya est profondment enracine dans ce pays et quelle ny est pas un courant tranger. Quiconque essayera de la rduire au silence, ses efforts se heurteront au mur de limpossibilit.
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
[1] Il sagit des fondateurs des quatre principales coles juridiques du sunnisme : Abou Hanifa, Chafi, Malek Ibn Anas et Ahmed Ibn Hanbal.



source:www.rayatalislah.com