Actualité nationale - Les détracteurs de Nouria Bengharbit Remaoun lui reprochent maintenant sa “francophonie” - منتديات الجلفة لكل الجزائريين و العرب

العودة   منتديات الجلفة لكل الجزائريين و العرب > Forum Français > Actualité > Actualité nationale


في حال وجود أي مواضيع أو ردود مُخالفة من قبل الأعضاء، يُرجى الإبلاغ عنها فورًا باستخدام أيقونة تقرير عن مشاركة سيئة ( تقرير عن مشاركة سيئة )، و الموجودة أسفل كل مشاركة .

آخر المواضيع

إضافة رد
 
أدوات الموضوع انواع عرض الموضوع
قديم 2014-05-20, 18:47   رقم المشاركة : 1
معلومات العضو
21fouroulou
عضو مجتهـد
 
الصورة الرمزية 21fouroulou
 

 

 
إحصائية العضو










Post Les détracteurs de Nouria Bengharbit Remaoun lui reprochent maintenant sa “francophonie”

Nouria Benghabrit Remaoun, la nouvelle ministre de l’Education continue de s’attirer les foudres de ses détracteurs. Et cette fois-ci, ce ne sont pas ses soi-disant “origines juives” qui font parler d’elle, mais sa francophonie assumée qui la place au coeur d’une nouvelle intense polémique.
Depuis sa prise de fonction, la nouvelle ministre ne cesse d’être attaquée par les tenants de l’arabisation du secteur de l’éducation et les défenseurs puristes de la langue arabe. Que reprochent-ils à Nouria Benghabrit Remaoun ? Sa non-maitrise de la langue arabe. Effectivement, aux yeux de plusieurs acteurs du secteur de l’Eduction, cette nouvelle ministre ne parle pas suffisamment arabe. Lundi, dans les colonnes du quotidien arabophone Echorouk, un ancien inspecteur de l’Education nationale, s’en est violemment pris à Nouria Bengharbrit parce qu’elle est une francophone qui défendrait davantage la langue française que la langue arabe. Abdelkader Fodil, qui est aussi membre de l’Association des oulémas, chargé de la commission des affaires éducatives, a estimé aussi que le secteur de l’éducation nationale relève de la souveraineté nationale.
Dans ce sillage, une ministre qui ne maîtrise pas suffisamment l’arabe est un danger pour ce secteur. “La langue arabe est une constance de la nation algérienne et il est du devoir de la ministre de la promouvoir”, s’écrie encore ce spécialiste de l’éducation et ce défenseur fanatique de la langue arabe. Mais ces critiques sont-elles réellement fondées ? La nouvelle ministre expose-t-elle la langue arabe au danger avec sa francophonie ? Les syndicats autonomes de l’éducation ne crient nullement scandale et ne partagent guère le diagnostic sinistre d’Abdelkader Fodil. Le secrétaire général de l’Union nationale du personnel de l’Education et de la formation (Unpef), M. Sadek Dziri, a refusé de s’impliquer dans cette polémique qualifiée par ses soins de “stérile”.
“Nous avons eu auparavant des ministres qui maîtrisent parfaitement la langue arabe et cela n’a rien changé à la situation de l’école algérienne”, a-t-il rétorqué en soulignant que le secteur de l’Education en Algérie ne souffre pas “d’un problème de langue”, mais “d’un problème de compétences”, conclut-il
.







 

رد مع اقتباس
مساحة إعلانية

قديم 2014-05-21, 10:10   رقم المشاركة : 2
معلومات العضو
soleild'Algérie
عضو نشيط
 
الصورة الرمزية soleild'Algérie
 

 

 
مميزي الأقسام 
إحصائية العضو










افتراضي

Je ne comprend pas pourquoi ils cherchent toujours à faire des problèmes pour cette nouvelle ministre






رد مع اقتباس
قديم 2014-05-21, 12:25   رقم المشاركة : 3
معلومات العضو
الشاكرة لله
مشرفة منتدى اللغة الفرنسية
 
الصورة الرمزية الشاكرة لله
 

 

 
إحصائية العضو










15

اقتباس:
المشاركة الأصلية كتبت بواسطة 21fouroulou مشاهدة المشاركة
[SIZE="4"]Nouria Benghabrit Remaoun, la nouvelle ministre de l’Education continue de s’attirer les foudres de ses détracteurs. Et cette fois-ci, ce ne sont pas ses soi-disant “origines juives” qui font parler d’elle, mais sa francophonie assumée qui la place au coeur d’une nouvelle intense polémique.
Depuis sa prise de fonction, la nouvelle ministre ne cesse d’être attaquée par les tenants de l’arabisation du secteur de l’éducation et les défenseurs puristes de la langue arabe. Que reprochent-ils à Nouria Benghabrit Remaoun ? Sa non-maitrise de la langue arabe. Effectivement, aux yeux de plusieurs acteurs du secteur de l’Eduction, cette nouvelle ministre ne parle pas suffisamment arabe. Lundi, dans les colonnes du quotidien arabophone Echorouk, un ancien inspecteur de l’Education nationale, s’en est violemment pris à Nouria Bengharbrit parce qu’elle est une francophone qui défendrait davantage la langue française que la langue arabe. Abdelkader Fodil, qui est aussi membre de l’Association des oulémas, chargé de la commission des affaires éducatives, a estimé aussi que le secteur de l’éducation nationale relève de la souveraineté nationale.
Dans ce sillage, une ministre qui ne maîtrise pas suffisamment l’arabe est un danger pour ce secteur. “La langue arabe est une constance de la nation algérienne et il est du devoir de la ministre de la promouvoir”, s’écrie encore ce spécialiste de l’éducation et ce défenseur fanatique de la langue arabe. Mais ces critiques sont-elles réellement fondées ? La nouvelle ministre expose-t-elle la langue arabe au danger avec sa francophonie ? Les syndicats autonomes de l’éducation ne crient nullement scandale et ne partagent guère le diagnostic sinistre d’Abdelkader Fodil. Le secrétaire général de l’Union nationale du personnel de l’Education et de la formation (Unpef), M. Sadek Dziri, a refusé de s’impliquer dans cette polémique qualifiée par ses soins de “stérile”.
“Nous avons eu auparavant des ministres qui maîtrisent parfaitement la langue arabe et cela n’a rien changé à la situation de l’école algérienne”, a-t-il rétorqué en soulignant que le secteur de l’Education en Algérie ne souffre pas “d’un problème de langue”, mais “d’un problème de compétences”, conclut-il[/SIZE].
Etant enseignante ayant 28 ans de service , je partage le point de vue de M Sadek DZIRI.
Alors laissez la travailler en paix!!!






رد مع اقتباس
قديم 2014-07-10, 15:48   رقم المشاركة : 4
معلومات العضو
زمان رتاب
عضو مميّز
 
الصورة الرمزية زمان رتاب
 

 

 
إحصائية العضو










افتراضي

le problème de la ********
c'est tout simplement un problème national dans tous les ministères; vraiment très dure q'un ministre d'un grand secteur comme le secteur de l'éducation n'apprend pas l’arabe
duuuuuuure







آخر تعديل الشاكرة لله 2014-07-10 في 21:33.
رد مع اقتباس
قديم 2017-03-10, 19:03   رقم المشاركة : 5
معلومات العضو
Fella16
عضو جديد
 
الصورة الرمزية Fella16
 

 

 
إحصائية العضو










افتراضي Une ministre contre le Coran

Pourquoi défend--t-on un ministre qui s'oppose à la culture musulmane
Pourquoi soutenons une ministre qui veut à tout prix éradiquer les écoles du Coran et les remplacer par les écoles préparatoires

des écoles préparatoires pas de problème, mais pourquoi se prendre au Coran







رد مع اقتباس
إضافة رد

الكلمات الدلالية (Tags)
bengharbit, détracteurs, maintenant, nouria, remaoun, reprochent, “francophonie”

أدوات الموضوع
انواع عرض الموضوع

تعليمات المشاركة
لا تستطيع إضافة مواضيع جديدة
لا تستطيع الرد على المواضيع
لا تستطيع إرفاق ملفات
لا تستطيع تعديل مشاركاتك

BB code is متاحة
كود [IMG] متاحة
كود HTML معطلة

الانتقال السريع

الساعة الآن 09:57

المشاركات المنشورة تعبر عن وجهة نظر صاحبها فقط، ولا تُعبّر بأي شكل من الأشكال عن وجهة نظر إدارة المنتدى
المنتدى غير مسؤول عن أي إتفاق تجاري بين الأعضاء... فعلى الجميع تحمّل المسؤولية


2006-2017 © www.djelfa.info جميع الحقوق محفوظة - الجلفة إنفو (خ. ب. س)

Powered by vBulletin .Copyright © 2016 vBulletin Solutions, Inc